Place du Plébiscite à Naples

Histoire et légendes de l’un des lieux symboliques de Naples

Voici tout ce que vous ne savez peut-être pas sur l’un des lieux symboliques de la ville napolitaine: comment s’y rendre, où trouver un parking, ce qu’il faut voir dans les environs, entre le Palais Royal et l’église Saint-François de Paul, et le jeu à faire les yeux bandés.

Situé au cœur de la vieille ville, à la fin de la Via Toledo, avec une superficie de plus de 25 000 m², c’est la plus grande place de la ville et l’une des plus grandes d’Italie.

Ce qu’il faut voir sur la place du Plébiscite

Ce qu’il faut voir sur la place du Plébiscite

L’endroit est dominé par la colline du Vomero sur laquelle se dressent deux imposantes constructions le Castel Sant’Elmo et la chartreuse de San Martino.

La vaste place du Plebiscito de Naples est, quant à elle, bordée de deux immenses édifices, le palais royale construit à partir du 1600 sous l’occupation espagnole et la basilique de San Francesco di Paola, érigé au début du XIX siècle à l’initiative de Ferdinand I, roi des Deux-Siciles, intégrant les colonnades commencé en 1809  à l’époque de Murat.

Sur la place, deux statues équestres honorent la mémoire des rois de la maison d’Espagne, dont Ferdinand I lui même. 

Délimité sur les côtés par des colonnades, fermé latéralement par le Palais de la Préfecture, le Palais Salerno, le Palais Royal et l’église Saint-François de Paul.

Basilique Saint-François de Paul

Il s’agit d’une basilique mineure de Naples, située à l’extrémité de la place du Plébiscite.

Inspiré du Panthéon de Rome, la basilique présente un plan circulaire.

Elle est coiffé d’une vaste coupole à caisson, soutenue par 34 colonnes en marbre de Mondragone et atteignant 53 mètre de hauteur à son sommet.

Le maître-autel datant du 1641, provient d’une autre église. 

Considéré comme l’un des exemples les plus importants de l’architecture néoclassique italienne, elle a été construite au XIXe siècle à la demande de Ferdinand Ier des deux Siciles après l’expulsion de Joachim Murat de la ville.

Sa colonnade s’inspire de celle de saint Pierre à Rome, tandis que la forme ressemble à celle du Panthéon.

Derrière lui s’élève la colline de Pizzofalcone, où, selon la tradition, serait né le premier noyau habité de l’ancienne ville Parthénopéenne.

Vous pourrez visiter l’Église gratuitement tous les jours de 7 h 30 à 12 h et de 15 h 30 à 18 h, jours fériés de 8 h 30 à 12 h 30.

Palais Royal

Il est situé sur la place du Plébiscite, en face de la basilique Saint-François de Paul.

C’est l’une des quatre résidences utilisées par les Bourbons de Naples pendant le Royaume des Deux Siciles, ainsi que l’un des lieux d’art les plus importants de la ville, qui enregistre toujours Tout complet pour les touristes.

Vous pouvez le visiter tous les jours du lundi au dimanche, excepté le mercredi jour de fermeture.

L’entrée est gratuite pour un certain nombre de catégories, les étudiants, les moins de 25 ans et les journalistes ainsi que tous les premiers dimanches du mois.

Les billets d’accès au palais, s’achètent enligne (clic ici).

Palais de la Préfecture

Le Palais de la Préfecture, également connu sous le nom de Palais de la Foresterie, abrite l’organe institutionnel du même nom qui régit le territoire départemental.

Derrière le bâtiment, sur la Piazza Trieste et Trento, se trouve l’entrée du Caffè Gambrinus, un bar historique napolitain, parmi les plus célèbres d’Italie.

Comme nous le savons aujourd’hui, le palais a été construit au XIXe siècle sur les décombres d’un ancien couvent dominicain.

Les travaux ont été commencés par l’architecte Leopoldo Laperuta et plus tard terminé par Antonio Niccolini.

Palais Salerno (Palazzo Salerno)

Situé en face du palais de la préfecture sur la place du Plébiscite, il a été construit à la fin du 18ème siècle par l’architecte mexicain Francesco Sicuro.

Il abrite actuellement des bureaux militaires du Commandement inter-régional des forces de défense Sud.

Construit à la fin du XVIIIe siècle, il devient d’abord la résidence du général John Acton, puis le foyer des ministres d’État du roi Bourbon.

Le nom, cependant, vient de l’un des fils de Ferdinand IV, qui au début du XIXe siècle a été nommé Prince de Salerne.

Tunnel Bourbonnais (Tunnel Borbonico)

Pour ceux qui veulent également visiter l’un des lieux souterrains de Naples, dans les environs de la Piazza del Plebiscito, vous pouvez visiter le tunnel Bourbon (ou Galerie), à environ 40 mètres sous terre.

L’entrée se trouve au 4, Via del Grottone. Le site porte le nom du roi Ferdinand II de Bourbon, qui en 1853 a voulu sa construction pour créer un lien secret entre la place Victoria où l’armée Bourbonne siégeait, et le Palais Royal d’où le roi aurait pu fuir en cas de péril. Le projet n’a jamais été achevé.

Parmi les différents parcours disponibles, il y en a un qui vous permet d’aller en barque sur une petite rivière souterraine dans les entrailles de la ville et vous mène à la place du Plébiscite.

Pour visiter le tunnel, il est possible d’acheter les billets enligne et sauter la queue.

Comment se rendre à la place du Plébiscite

Comment se rendre à la place du Plébiscite

Piazza del Plebiscito est situé au cœur du centre historique de Naples, à la fin de la Via Toledo, parmi les principales rues commerçantes de la cité parthénopéenne, et après la Piazza Trieste et Trento, et le bord de mer.

Il est facile de s’y rendre, mais il est recommandé de le faire en transports en commun.

Vous pouvez prendre la ligne de métro n°1 et descendre à l’arrêt « Municipio » ou « Toledo » et continuer quelques mètres à pied.

Ou bien le Funiculaire central qui du Vomero atteint la place Augusteo.

Alternativement, il y a aussi les lignes de bus R2 de La place Garibaldi et 140 de Mergellina.

La place est également reliée à la Via Ferdinando Acton par l’ascenseur Acton, dont l’utilisation est gratuite et dont la gestion est confiée à la Société napolitaine de mobilité (ANM).

Si vous préférez vous déplacer en voiture, en raison des difficultés de trouver un stationnement, vous pouvez vous arrêter dans l’un des garages à paiement dans les environs, tel que le « Grangarage Napoli » (30/m, via Santa Maria Cappella Vecchia) et le « Supergarage » (11,via Shelley).

Histoire de la place du Plébiscite

Histoire de la place du Plébiscite à Naples

L’immense espace où se trouve aujourd’hui la place du Plébiscite, la plus célèbre de Naples, abritait déjà une vaste zone en 1543 à la suite de la construction à l’époque d’un palais pour le vice-roi, Don Pedro de Toledo.

Cependant, ce n’est qu’avec la construction du Palais Royal que le projet de réaliser la place du Plébiscite fu confié à l’architecte Domenico Fontana, à l’origine, il a été appelé « Place du Palais« .

L’actuelle dénomination célèbre le plébiscite de 1860 avec lequel le Royaume des Deux Siciles rejoignait le royaume Piémontais de la famille des Savoie, et le reste de l’Italie.

L’histoire complexe de la place, qui s’identifie à celle de toute la ville, s’explique bien à travers les statues dans les niches des arcades fermées du Palais Royal.

Réalisées par différents sculpteurs: chacune représente une dynastie à laquelle Naples a été soumise, de Roger II, appelé le Normand, premier vrai roi, jusqu’à Victor Emmanuel II.

En 1963, la place a été transformée en un grand parking public, pour faire face à l’augmentation du nombre de voitures dans la ville pendant les années du boom économique.

Ce sera le cas jusqu’en 1994, lorsque fu organisé le 1er sommet du G7, la municipalité dirigée par Antonio Bassolino, décida de l’interdire à la circulation en la rendant complètement piétonne.

Légendes et curiosités sur la place Plébiscite

Légendes et curiosités sur la place Plébiscite à Naples

Une histoire curieuse que l’on raconte précisément sur ces sculptures royales: Charles V des Habsbourg demande qui a fait pipi devant le palais, Charles III répond qu’il ne sait rien, et Joachin Murat confesse d’en être le coupable. Victor Emmanuel II rétablit la paix en menaçant de le castrer.

Parmi les touristes et les citadins, un jeu a beaucoup de succès, la traversée les yeux bandés ou avec les yeux fermés de la Place du Plébiscite !

En un mot, vous devez marcher environ 170 mètres en ligne droite en partant de la porte du Palais Royal, qui est exactement au centre face aux deux statues équestres, et passer à travers elles, mais pratiquement personne ne réussit dans l’exploit.

A l’origine, en fait, la place avait une forme irrégulière et encore aujourd’hui une légère pente sur la place empêche ceux qui décident de la traverser tout droit.

Selon la légende, la reine Marguerite de Savoie accordait la vie sauve aux prisonniers du Royaume s’ils surmontaient cette épreuve très difficile, mais personne ne réussissait à cause d’une malédiction jetée par la même souveraine, ce qui encore aujourd’hui ne permet toujours pas de réussir.

Plan et description de la place Plébiscite

Il faut diviser la place du Plébiscite en deux parties: la première au pied de la basilique Saint-François de Paul avec sa forme semi-circulaire, tandis que l’autre a une forme rectangulaire, délimité à l’extrémité par le Palais Royal, déterminée sur les côtés par les palais jumeaux.

Au centre des deux zones, isolées, se trouvent les deux statues équestres de Charles III de Bourbon (initiateur de la dynastie Bourbon) et son fils Ferdinand Ier, faites par Canova et son élève Antonio Cali.

Un célèbre jeu demande de traverser la place en ligne droite, les yeux bandés ou fermés, en partant de la porte du Palais Royal centrée face aux deux statues équestres. Pratiquement personne ne réussit cet exploit.

Naples centre historique: cinq itinéraires à pied

Inscrivez-vous à notre newsletter et téléchargez gratuitement le guide!

Insérez votre prénom et votre adresse email pour vous inscrire gratuitement à notre lettre d'information et téléchargez le guide "Centre historique: cinq itinéraires à pied".

C'est bien! Vous vous êtes inscrit à la newsletter sur la Campanie.

Pin It on Pinterest

Share This